• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

30 janvier, 2009

evenement et médias

Classé dans : Monde — elis @ 16:03

 

Ce n’est pas l’évènement qui fait les medias mais les medias qui font l’évènement

 

 

Au delà de l’aphorisme et du drôle, une réalité profonde, me déclara Zadig ce jour là !

L’exemple de la double présidence de G.W.Bush est particulièrement édifiant mais celui de B.Obama l’est tout autant.

Le malheureux Président sortant a battu tous les records d’impopularité depuis Nixon mais que lui reprochent majoritairement ses concitoyens ?

Très majoritairement des faits insignifiants et ridicules, devenus par la magie des medias, des évènements considérables, qui ont fait toute son impopularité.

Et, inversement, qu’est ce qui fait la folie Obama ? Hollywood et des symboles passe partout tout simplement.

Commençons par G.W.Bush.

Le malheureux a fait tomber Sadham hussein, sans l’accord de l’ONU… et pour cause, il n’aurait jamais eu l’accord ni de la France ni de la Russie, grands amis de Sadham. On eut pu penser que faire tomber un dictateur sanglant et paranoïaque qui avait décidé de s’offrir le Koweit, et auparavant l’Iran, au prix de 4 millions de morts, était plutôt une bonne chose. N’en croyez rien . Personne ne lui en saura gré bien au contraire. Mais encore mieux, faisant tomber Sadham, il stabilisait et protégeait du même coup, pour le plus grand bien de l’Europe et de l’Asie, 50% des réserves pétrolières mondiales. Mais en apparence, personne ne s’en est rendu compte, car personne ne le dit. En revanche et pour le plus grand bien des démocrates, les grands medias américains se sont déchaînés, avec le succès que l’on sait, contre cet horrible président va t en guerre qui a fait tuer 4000 jeunes américains en 8 ans (a peu près le même nombre sans doute que les décès naturels par accidents dans les énormes armées US en dehors de toute guerre), et surtout qui, « a son actif », n’a pas empêché les horribles « tortures » d’Abou Grahib et l’inqualifiable horreur de Guantanamo. Soyons sérieux : Abou GraÏb, un adjudant vicieux et malfaisant, qui ne va d’ailleurs pas jusqu’aux tortures à sang, et qui sera , lui et ses acolytes , ultérieurement dégradé et emprisonné, dans combien d’armées du monde ne voit t on pas chaque jour largement pire…lorsque les médias ne sont pas là…et les portables confisqués ?

Quant à Guantanamo devenu le symbole de l’univers carcéral, version « prison break » popularisée par Hollywood, pour 500 combattants djihadistes a peu près tous capturés aux côtés des Talibans sur les de champs de bataille Afghans, et susceptibles surtout d’apporter une mine de renseignements précieux sur les filières du terrorisme, fallait il vraiment en faire des petits saints, entouré de toutes les protections juridiques possibles et imaginables réservées aux citoyens ordinaires américains ? Les tribunaux militaires américains ne sont pourtant pas dénués de règles et de protection multiples pour les accusés. La preuve, les procédures durent déjà depuis 6 ans pour les 240 qui sont encore incarcérés.

Ces deux scandales, qui ont fait toute l’impopularité de Bush (le malheureux n’y pouvait d’ailleurs pas grand-chose) sont tellement risibles qu’on se demande encore, avec un peu de  sens commun, comment 250 millions d’américains et 500 millions d’européens on pu gober l’horreur absolue de ces deux évènements et même y croire fanatiquement.

Enfin Bush a menti sur les ADM. Alors là c’est vrai . Donald Rumsfeld a d’ailleurs dit pourquoi. Puisqu’il n’était pas question de dire qu’on voulait faire tomber Sadham parce que l’ONU ne le voulait pas, on a « inventé » une raison présentable. Et la maison blanche est certainement dans le coup. Qui aurait cru d’ailleurs que les fusées SCUD qui avaient menacé Israël 8 ans auparavant ce seraient définitivement volatilisées ? En Syrie sans doute et évacuées en urgence avant que les G’IS n’arrivent. Et le Sarin utilisé contre les Kurdes ? Disparu lui aussi ??? Encore plus difficile à comprendre. Toujours est il que n’ayant pas trouvé d’ADM, Bush est devenu le plus fieffé menteur, et cela, aux Etats-Unis, pour un président, relève de la forfaiture.Pas question d’avouer donc.

Mais venons en à Barack Obama et au rôle joué par Hollywood.

Il faut d’abord se rappeler que les héros noirs, depuis presque 30 ans, dans le cinéma américain, sont monnaie courante. Morgan Freeman bien sûr. Sympathique, généreux, profondément humain et qui plus est, humble, vieux flic courageux, hyper doué aussi, défenseur de la veuve et de l’orphelin. Mais il n’est pas seul, d’autres héros noirs et il faut bien le dire infiniment sympathiques eux aussi, constellent le cinéma américain et ses plus beaux films d’action ou d’intrigues politico judiciaires : Wesley Snipes, Denzel washington. Et bien d’autres encore.

Mais le comble du héros noir, bien sûr, on le trouve dans « 24 heures chrono ». Ici d’ailleurs les présidents blancs sont de véritables ordures alors que le président noir, héros de la série que la totalité des américains de 12 à 60 ans a regardé avec passion pendant 4 ans, lui, est un type bien, un héros au grand cœur et qui comble d’émotion pour tous, se fait lâchement assassiné comme Kennedy. Qui n’aurait envie dans ces conditions de demander bien vite , dans la vie réelle, à un président noir de revenir au pouvoir ?

N’allez pas croire que Zadig est le seul a avoir eu cette idée farfelue. On la trouve même en toutes lettres dans le New York Times du 22 janvier 2009, journal pourtant largement démocrate. Ce n’est même pas une invention de la presse républicaine !

Ségolène Royal présidente |
Alain BAILLY | Législatives... |
Section de Sorgues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | interlignes
| HONNEUR ET FIDELITE
| PRS Isère